week-end Aisne

Visiter l’Aisne en un week-end

J’ai profité d’un pont pour passer un week-end dans l’Aisne avec ma maman. Une escapade facile à organiser à moins de 2 heures de Lille. Je ne connaissais pas du tout cette partie des Hauts-de-France et ce fut une belle découverte ! Dans cet article, je vous partage des idées de choses à faire dans l’Aisne.

L’Aisne en quelques mots

Ce petit coin de Picardie est à la fois verdoyant et riche en patrimoine. Si vous êtes à la recherche d’une destination pour un week-end au vert, l’Aisne est faite pour vous. Avec ses forêts et ses champs à perte de vue, l’Aisne est le département français avec la densité de population la plus faible. Le tourisme, même s’il se développe, reste imité. Vous ne risquez donc pas de vous sentir oppressé par la foule lors de vos visites. Coté histoire, que vous soyez branché villes médiévales ou tourisme de mémoire, il y a de quoi faire. Je vous en parle juste en dessous !

Le château de Coucy, forteresse perchée

Mon coup de cœur du week-end est probablement le Château de Coucy. Certes, il n’en reste aujourd’hui que des ruines, mais quand on aperçoit ses murailles perchées au loin, on imagine pourquoi cet emplacement stratégique avait été choisi pour y dresser une forteresse dès le Moyen-Age. Le château-fort fut ensuite amélioré au fil des siècles pour devenir un somptueux palais. Jusqu’à ce que le sort ne s’acharne sur Coucy…

L’histoire n’a en effet pas épargné les lieux : démantelé et abandonné en 1652, il fut fragilisé par un tremblement de terre en 1692, puis pillé et transformé en carrière de pierre à la révolution. Au début du 20ᵉ siècle, après des travaux de restauration, les ruines du Château fort de Coucy attiraient cependant de nombreux touristes, notamment grâce à son impressionnant donjon. Mais l’armée allemande en fit une de ses bases stratégiques durant la 1ʳᵉ guerre mondiale. Lorsqu’elle quitta les lieux, elle dynamita le donjon dont ne subsiste aujourd’hui que des éboulis.

Les ruines du Château de Coucy sont néanmoins toujours dignes d’intérêt : tours, caves et autres vestiges du passé sont toujours accessibles aux visiteurs. Des panneaux informatifs jalonnent le parcours avec le juste niveau d’information, entre faits historiques et anecdotes propres à Coucy.

Ceux qui ne désirent pas visiter le château peuvent toujours opter pour une balade à l’extérieur des remparts. Une boucle d’environ 2 km permet de faire le tour du château et du joli village de Coucy-le-Château-Auffrique en passant également par l’église Saint Sauveur. De jolis points de vue sur les plaines picardes jalonnent la balade. L’itinéraire est disponible en ligne.

Infos pratiques :
Tarif : 6 euros (possibilité de tarif groupé avec le Château de Pierrefonds).
Plus d’informations sur le site du Château de Coucy

La Hottée du Diable, randonnée incontournable dans l’Aisne

Si vous cherchez un lieu insolite pour une balade dans l’Aisne, direction la Hottée du Diable. Ce site naturel situé près du petit village de Coincy est probablement l’un des seuls endroits de l’Aisne où vous pourrez marcher dans le sable en pleine forêt.

Perché sur une butte qui culmine à environ 100 m d’altitude, le chaos rocheux de la Hottée du Diable fourmille de blocs de grès autour desquels serpentent de petits chemins sablonneux. Une balade facile qui n’est cependant pas adaptée aux poussettes.

Une fois au sommet, on profite de la vue panoramique sur les plaines de l’Aisne !

Infos pratiques :
Parking gratuit au niveau de la route de Fère à Coincy sur la D310.

Le donjon de Septmonts

À quelques minutes en voiture de Soissons se trouve le joli petit village de Septmonts, connu pour son superbe donjon du XIVᵉ siècle. Ancienne demeure des Évêques de Soissons, le donjon est aujourd’hui conservé et entretenu par l’association des Amis de Septmonts qui permettent au public de le visiter gratuitement.

Empruntez l’escalier en colimaçon et grimpez jusqu’en haut du donjon pour profiter d’une magnifique vue sur le village depuis les différentes terrasses et coursives. Ne manquez pas non plus de faire un petit tour dans le parc derrière le donjon, l’Arboretum, plantés d’essences d’arbres en provenance des 5 continents et d’un joli verger.

Infos pratiques :
Entrée gratuite – Donation conseillée pour participer à la conservation des lieux.
Donjon ouvert tous les jours du 2 mai au 30 septembre et uniquement les samedis et dimanches du 1er octobre au 30 avril. Parc et l’Arboretum ouverts toute l’année.

Visiter Laon et sa cité médiévale

Laon, en plus d’être la sous-préfecture de l’Aisne et aussi et surtout une ancienne cité médiévale à l’histoire très riche. En témoignent sa cathédrale, son palais de justice, ses portes fortifiées et ses ruelles pavées.

Si deux heures suffisent à faire le tour du centre-ville pour les plus pressés, il y a largement de quoi s’occuper une journée entière. Visite des souterrains de la ville, balade le long des remparts… La vieille ville de Laon, construite sur une butte crayeuse, a de quoi ravir les amateurs d’histoire. Je vous prépare très vite un article dédié à Laon pour organiser au mieux votre visite !

Infos pratiques :
Parking gratuit au niveau de la Promenade de la Couloire

La tour d’observation du général Mangin

L’Aisne, comme le reste des Hauts-de-France fut fortement marquée les deux guerres mondiales. Le Chemin des Dames, ligne de front rudement disputée entre 1914 et 1918 est d’ailleurs un autre incontournable de la région. J’ai choisi de plutôt m’arrêter à la tour du général Mangin, faute de temps, mais aussi car elle mêle histoire et activité insolite.

Pour atteindre cette tour en bois, haute de 25 m, il vous faudra emprunter une petite route forestière et vous enfoncer un peu dans les bois. Mais le jeu en vaut la chandelle !

Ancien poste d’observation de l’armée française, elle a joué un rôle décisif dans l’offensive du 18 juillet 1918 qui permit notamment, quelques jours plus tard, de reprendre la ville de Soissons aux mains des Allemands. Depuis sa tour dissimulée dans les arbres et avec une vue imprenable sur la plaine, le général Mangin a pu coordonner une attaque à partir de la forêt de Retz, qui prit les troupes adverses par surprise.

Reconstruite pour le centenaire de la 1ʳᵉ guerre mondiale, la tour avec ses différentes plateformes apporte aux visiteurs à la fois des informations sur la faune et la flore pour les plus petits que des archives sur la chronologie du conflit pour les plus grands.

De plus, une fois vos mollets échauffés par les 8 étages, vous pourrez apprécier la vue du haut du sommet. Et si la montée vous a mis en jambes, trois itinéraires balisés, entre 1.5 km et 8 km, démarrent au pied de la tour et permettent de randonner aux alentours.

Infos pratiques :
Entrée gratuite – ouvert toute l’année
Accès balisé via une route forestière au départ de la D81 entre Vivières et Villers-Cotterêts.

Autres idées de choses à faire dans l’Aisne :

  • Visiter Soissons, sa cathédrale et les vestiges de l’Abbaye Saint-Jean-des-Vignes
  • Arpenter le Chemin des Dames et la Caverne du Dragon, deux sites majeurs de la Grande Guerre
  • Découvrir le Château de Pierrefonds, véritable joyau de l’architecte Viollet-le-Duc
  • Faire un saut jusqu’au joli village de Longpont

J’espère que cet article vous aura donné envie de découvrir l’Aisne et son patrimoine. Le printemps et ses champs de colza en fleurs ou l’automne et ses jolies couleurs sont les saisons parfaites pour visiter cette jolie région des Hauts-de-France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.