Quartier Saint-Maurice Pellevoisin

À la découverte de Saint-Maurice Pellevoisin

Saint-Maurice Pellevoisin est un quartier méconnu d’une bonne partie des Lillois, et encore plus des touristes. Avant d’y vivre, je pense d’ailleurs que je n’avais moi-même jamais « traversé le périph » pour m’y rendre. Aujourd’hui j’ai décidé de vous présenter mon quartier à travers quelques mots et un itinéraire de balade.

Un peu d’histoire

Saint-Maurice était, à l’origine, un faubourg de Fives. Jusqu’à la fin du 19ᵉ siècle, il s’agissait d’une vaste plaine agricole, encore peu urbanisée. L’industrialisation croissante de Lille et le manque d’espace vont pousser les habitants à s’installer à l’extérieur de l’enceinte de la ville. En effet, jusque dans les années 1920, Lille est encore majoritairement entourée de remparts. Les différentes portes fortifiées telles que la porte de Gand, la porte de Paris ou encore la porte de Roubaix, en sont les principaux vestiges. Le périphérique actuel suit grosso modo le tracé des anciens remparts.

Situé à l’extérieur des remparts, Saint-Maurice va ainsi devenir vers la fin du 19e siècle un lieu de villégiature prisé des notables à la recherche d’un peu d’espace et de verdure. La classe ouvrière va également s’emparer de cet espace libre à proximité du quartier de Fives, déjà fortement industrialisé.

Le nom actuel de Saint-Maurice Pellevoisin vient de la construction de l’église Notre-Dame de Pellevoisin en 1906.

Saint-Maurice Pellevoisin, quartier aux deux visages

Blotti derrière la gare Lille-Europe et les immeubles du quartier d’affaires d’Euralille, la première impression que l’on se fait de Saint-Maurice Pellevoisin aujourd’hui en traversant le périphérique est souvent celle d’un quartier résidentiel et plutôt moderne. Ces dernières années, les immeubles fleurissent en bordure de Saint-Maurice et Fives.

L’exemple le plus récent est certainement Le Shake, sorte de navire doré en cours de construction, qui semble amarré le long du périphérique. Il abritera bientôt le siège d’une banque, des commerces, mais également une promenade plantée et un restaurant en rooftop.

Mais quand on prend le temps d’arpenter les rues de Saint-Maurice, le quartier étonne par ses bâtisses Art Déco et son atmosphère de village avec ses commerces réunis le long du Faubourg de Roubaix.

À quelques pas seulement du métro Saint-Maurice Pellevoisin, on trouve l’une des plus jolies rue de la métropole lilloise. La rue Gounod (autrefois nommée Avenue Beau Séjour) rassemble des bâtisses d’inspiration Art Nouveau et Art Déco.

C’est en 1903, sous l’impulsion de Mme Bonduelle-Lesaffre, que ce petit bijou d’architecture a pu voir le jour. Plusieurs architectes ont pu montrer l’étendue de leur talent, tout en respectant un cahier des charges très précis qui permet de rendre l’ensemble harmonieux. Colonnes, bow-windows ou balcons, toutes les maisons de la rue sont un véritable plaisir des yeux.

On trouve également à Saint Maurice des maisons à pans de bois qui témoignent, elles aussi, de l’histoire du quartier. En effet, jusqu’au début du 20ᵉ siècle, la zone mitoyenne des remparts était dite non aedificandi. Cela signifie qu’il n’était pas possible d’y construire des habitations « en dur ». En cas d’attaque, les maisons à proximité des remparts devaient pouvoir être démontées en quelques heures pour éviter que l’ennemi ne puisse s’en servir pour s’abriter ou se cacher.

Si aujourd’hui les maisons fleurissent aux abords des anciennes fortifications, certaines arborent encore fièrement des façades en bois. Les meilleurs exemples se situent au début du Faubourg de Roubaix et dans la rue des Jardins Caulier.

Saint-Maurice Pellevoisin côté nature

À deux pas de la gare Lille-Europe se trouve l’un de mes espaces verts préférés à Lille : le Jardin des Géants. Ce joli parc urbain se distingue par ses structures en osier symbolisant des têtes de géants. À l’intérieur, le bar le By’s permet de profiter des rayons du soleil à la belle saison.

Non loin de là, c’est une ferme pédagogique qui accueille les petits lillois et leurs parents. La ferme Marcel Dehnin (ou Ferme des Dondaines) et ses animaux sont un véritable oasis de nature en pleine ville. Juste à côté, le Parc des Dondaines, qui recouvre une partie du périphérique, est un véritable trait d’union végétal entre Saint-Maurice Pellevoisin, Fives et le centre-ville de Lille et ses gares.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le jardin des Géants et la ferme des Dondaines, je vous en parle dans cet article.

Enfin, Saint-Maurice Pellevoisin abrite également le Cimetière de l’Est. À quelques pas des gares, ce cimetière arboré a des airs de petit Père-Lachaise. On y trouve les tombes des illustres personnages Lillois tels que le jeune résistant Léon Trulin, le poète Alexandre Desrousseaux, auteur de la chanson du P’tit Quinquin ou encore des hommes politiques Lillois tels que Pierre Mauroy ou Roger Salengro.

Balade au cœur de Saint-Maurice Pellevoisin

Je vous propose un itinéraire pour découvrir les plus trésors cachés de ce quartier méconnu, avec un petit crochet par Fives aux alentours de la place Caulier, sorte de triangle des Bermudes à cheval entre les deux quartiers.

Itinéraire :

  • Démarrez votre balade au pied du métro Lille Saint Maurice. En face de vous, une jolie fresque street art peinte dans le cadre de Lille 3000 ;
  • Traversez vers la rue Gounod et ses jolies villas, puis continuez dans la rue Véronèse ;
  • Tournez à gauche et descendez la rue Saint Gabriel. Les gourmands pourront faire halte à la Friterie des Lilas, l’une des meilleures de Lille ;
  • Longez la place Caulier où se tient un sympathique marché le dimanche matin, puis tournez dans la rue de l’Alcazar qui abrite, elle aussi, quelques jolies maisons ;
  • Tournez ensuite à droite rue du Becquerel et continuez jusqu’au parc des Dondaines. Déambulez dans les allées et si la ferme pédagogique est ouverte, ne manquez d’y faire un saut ;
  • Ressortez au niveau de la rue Eugène Jacquet et traversez pour rejoindre la rue des Jardins Caulier et ses quelques maisons à pans de bois. Admirez la maison bleue au numéro 4, pour moi l’une des plus jolies de Lille, bichonnée par son propriétaire ;
  • Remontez la rue et tournez à gauche sur le Faubourg de Roubaix. Vous apercevrez d’autres façades en bois sur votre gauche. Vous arrivez normalement en vue de la gare Lille Europe. Tournez à droite avant le pont et vous atteindrez l’entrée principale du Cimetière de l’Est. N’hésitez pas à y faire un tour si le cœur vous en dit et à chercher les sépultures des Lillois célèbres ;
  • De là, vous pouvez également rejoindre en quelques enjambées le Jardin des Géants et ses visages en osier. Si le soleil est de sortie, pourquoi ne pas prendre un verre sur la terrasse du By’s ?

J’espère que cet article et cette balade urbaine vous feront regarder d’un œil neuf le quartier de Saint Maurice Pellevoisin. Il n’est pas toujours utile d’aller très loin pour découvrir de nouvelles choses.

Vous connaissez ce quartier de Lille ? Vous avez testé la balade ? Dites-le-moi en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *