ardennes belges

Un long week-end en Ardenne belge

L’Ardenne est la destination idéale pour un week-end au vert. Cette région boisée et vallonnée est située à environ 2 h 30 de Lille, Arras ou Saint-Quentin. Elle est limitrophe des Ardennes françaises, mais en Belgique, on parle d’Ardenne au singulier. Partez à la découverte des forêts, des châteaux-forts et des abbayes ou optez pour une virée en kayak. Pour moi, cette région fût un véritable coup de cœur !

Visiter Dinant et ses environs

La jolie ville de Dinant fait figure de porte d’entrée vers l’Ardenne. Comme partout en Wallonie, on y parle principalement le français. Ancienne cité marchande, elle doit son nom à la dinanderie (le travail du cuivre), spécialité de la ville au Moyen-Age. Bien que détruite par deux fois, au 15ᵉ siècle par Charles le Téméraire et en 1914 par les Allemands, Dinant a su renaitre de ses cendres.

Aujourd’hui prisée par les touristes pour sa citadelle et ses terrasses au bord de la Meuse, je vous conseille vivement d’y faire un stop à l’aller ou au retour de votre week-end en Ardenne. Quelques heures suffisent pour visiter la ville.

Visiter la Citadelle de Dinant

Construite sur les ruines d’un ancien château-fort, la Citadelle de Dinant surplombe la Meuse. En visitant l’édifice, vous en apprendrez un peu plus sur son histoire et celle de la ville, de l’occupation française sous Louis XIV au sac de la ville par les troupes allemandes en 1914. La visite est rapide et les passages sur les remparts offrent de superbes points de vue !

Pour monter, vous avez le choix entre gravir les 408 marches de l’escalier en pierre qui mène au sommet ou emprunter le téléphérique (inclus dans le prix du billet). Vous pouvez également vous garer directement au parking gratuit au sommet de la Citadelle.

Infos pratiques :
Billet adulte 11€ / Enfant 9€
Les horaires d’ouverture varient selon la période de l’année. Pensez à consulter le site internet de la Citadelle de Dinant pour plus d’infos.

Découvrir le parc de Furfooz

À quelques kilomètres seulement de Dinant se trouve la réserve naturelle de Furfooz. Il s’agit en fait d’un petit sentier aménagé qui permet de découvrir quelques vestiges archéologiques et des curiosités naturelles comme des petites grottes. L’entrée est à 5€ et la balade dure environ 2 hures en marchant tranquillement.

À mi-chemin se trouve la Flobette, un bar installé au bord de la Lesse. Vous pourrez vous y désaltérer en regardant les kayaks passer. L’équipe propose également une nourriture à base

Vous pouvez également rejoindre le bar La Flobette à pied sans entrer dans la réserve naturelle. Garez-vous au parking du parc de Furfooz et suivez la rue du Camp Romain, un agréable chemin forestier.

Faire la descente de la Lesse en kayak

La région de Dinant est aussi connue pour servir de point de départ à la descente de la Lesse en kayak. Pagayez à votre rythme et profitez d’une immersion en pleine nature et de jolis points de vue comme celui sur le Château de Walzin.

Comptez environ 2 h 30 et 25 € par personne pour la demi-descente (12 km) qui s’effectue au départ de Gendron. Possibilité de faire le retour en navette si vous n’avez qu’une seule voiture.

La descente complète (21km) n’est pas possible en 2021 en raison des conditions sanitaires.

Infos pratiques sur le site de Dinant Evasion

Bouillon, entre forêt et châteaux-forts

La ville de Bouillon se situe à quelques kilomètres seulement de la frontière française et de Sedan. Connue pour son château-fort perché en haut d’une falaise, c’est aussi une bourgade agréable, bordée par la Semois. On y trouve de nombreux bars et restaurants.

Prendre de la hauteur au belvédère de Bouillon

Si vous cherchez un point de vue insolite sur Bouillon, direction le belvédère qui surplombe la ville. Cette structure en bois qui date de 2001 offre une vue imprenable sur le château-fort et la Semois.

Le belvédère de Bouillon (ou belvédère d’Auclin de son vrai nom) est accessible à pied par le sentier du Hunin au départ du pont de la Cordemoy à Bouillon. En voiture, la petite route forestière de la Bichetour est l’unique voie d’accès praticable pour s’y rendre.

Randonner en Ardenne belge

Les environs de Bouillon sont un excellent point de chute si vous cherchez des randonnées en Ardenne beldge. Lors de mon séjour, je n’ai effectué que quelques itinéraires, mais il en existe des dizaines dans la région.

Randonnée des Échelles de Rochehaut

Voici une randonnée originale qui serpente dans la forêt des Ardennes, mais comme son nom l’indique, la balade des Échelles de Rochehaut comporte aussi plusieurs passages équipés d’échelles métalliques. Le sentier longe une petite portion de la Semois, un cadre idéal pour une pause pique-nique.

J’ai fait cette promenade un jour férié et il y avait beaucoup de monde sur le parcours, n’hésitez pas à démarrer tôt pour éviter la foule. Le circuit complet fait environ 5 km et s’avère relativement technique, il faut compter environ 2h de marche. Cet itinéraire est déconseillé par temps de pluie, aux enfants de moins de 8 ans et aux personnes sujettes au vertige.

Le départ et l’arrivée se font à Rochehaut, un charmant village qui compte plusieurs restaurants et bars. De là, ne manquez pas le point de vue de Rochehaut qui surplombe

le petit bourg de Frahan niché dans les méandres de la Semois.

Randonnée des Crêtes de Frahan

Pour les bons marcheurs, je vous conseille de coupler la randonnée des Échelles avec celle des Crêtes de Frahan. Vous obtenez alors une jolie boucle d’environ 15 km, avec un dénivelé suffisant pour faire chauffer un peu les mollets. En suivant le chemin qui descend vers le pont en contrebas depuis le point de vue de Rochehaut, la balade des Crêtes de Frahan sillonne ensuite dans la forêt.

Le balisage n’étant pas toujours très précis pour coupler les deux itinéraires, je vous conseille de suivre cet itinéraire proposé par le blog Sentiers du Phoenix

Randonnée au départ du Tombeau des Géants

Le Tombeau des Géants fait partie des points de vue incontournables si vous séjournez en Ardenne. Facilement accessible en voiture et doté d’un grand parking aménagé, c’est aussi le point de départ de plusieurs randonnées. J’ai ainsi repéré une boucle de 13 km kilomètres que je n’ai malheureusement pas eu le temps de faire.

L’ Abbaye d’Orval, en immersion chez les moines trappistes

Pour la dernière journée de mon séjour en Ardenne, la pluie était au rendez-vous. J’ai donc cherché une activité qui permettait de rester un peu au sec et j’ai jeté mon dévolu sur la visite de l’Abbaye d’Orval. Et je ne regrette mon choix !

L’Abbaye d’Orval est gérée par des moines cisterciens trappistes. Si son origine de remonte au 11ᵉ siècle, elle fut totalement reconstruite dans les années 1930. Elle est dotée d’une brasserie et une fromagerie, qui ont contribué au financement des travaux. Et bien qu’il ne soit pas possible de visiter la brasserie d’Orval ni la fromagerie, vous pouvez acheter la fameuse bière et le fromage éponyme à la boutique de l’Abbaye. Autant vous dire que je ne suis pas repartie les mains vides…

La visite du musée nous en apprend un peu plus sur l’histoire des lieux et sur la tradition brassicole à Orval. Elle permet également de découvrir les ruines de l’ancienne Abbaye cistercienne.

Vous apercevrez également au cours de votre promenade la partie la plus récente de l’Abbaye. Elle n’est pas accessible au public, mais son architecture et ses sculptures monumentales ne manquent pas d’attiser la curiosité des visiteurs.

À la fin de la visite, vous pouvez également faire une pause au bar-restaurant l’Ange Gardien qui dépend également de l’Abbaye. Pour les connaisseurs, il s’agit du seul endroit où vous pouvez trouver l’Orval Vert à la pression…

Et si vous avez un peu de temps devant vous, profitez de votre passage dans les environs pour faire une petite balade en forêt. Le Rocher du Hat et le Rocher du Chat sont deux balades faciles avec de jolis points de vue sur la Semois.

Week-end dans les Ardennes belges : infos pratiques

Cet article est loin de recenser toutes les choses à faire en Ardenne. J’y ai passé 4 jours et je suis loin d’avoir fait le tour de la région. Je vous conseille de passer au moins 2 ou 3 nuits sur place afin d’en profiter pleinement.

J’ai séjourné côté français, tout près de la frontière et à 15 minutes en voiture de Bouillon dans le charmant Airbnb de Catherine.

Il s’agit d’une petite Isba au fond de son jardin avec une entrée indépendante. Un petit cocon parfait pour se reposer après une journée de marche. Et si vous choisissez de prendre vos repas du soir sur place, sachez que Catherine est une excellente cuisinière ! J’y reviendrai probablement un jour pour découvrir la partie française des Ardennes !

Et voilà, j’espère que cet article vous aura donné envie de découvrir les Ardennes belges. Pour ceux qui connaissent la région, dites-moi e commentaire quel est votre endroit préféré !

2 réflexions sur « Un long week-end en Ardenne belge »

  1. Tout d’abord,félicitations Alison pour vos articles et photos sur les Ardennes belges.
    Agréable à lire, sans redondance, efficace.
    Endroits préférés :
    Concernant les points de vue:
    Le tombeau du géant, Rochehaut. Dinant, pour sa citadelle et sa collégiale qui accueille des artistes en concert. Évidemment, je n’oublie pas Bouillon, pour les promenades,les cafés.. La belgitude !
    Je vous attends avec Nicolas, pour mettre nos belles Ardennes françaises à l’honneur….
    Bien à vous,
    Catherine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *